AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

wicked way (aldo)

my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 644 points : 121
pseudo : mercuria. (axelle)
avatar : tay.
crédits : @forward, morrigan
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 21:11
vingt-deux heures. t’arrivais à peine dans le bar où tes amies t’avaient donné rendez-vous. il y avait un concert apparemment. c’était pas le genre de truc où t’allais d’habitude. c’était souvent calme. trop calme. et toi, il te fallait de l’action. mais elles avaient réussi à te convaincre dès qu’elles avaient parlé du chanteur. tu ne pouvais pas dire non à un beau garçon, guitariste qui plus est. il fallait être folle pour ne pas tenter sa chance avec un musicien. et t’étais loin de l’être. ça serait l’occasion de ne pas rentrer toute seule. tu allas rejoindre les filles à leur table. elles avaient déjà commandé ton verre. une vodka avec des glaçons. elles te connaissaient par cœur, ce qui t’arracha un sourire. quand le concert commença, tu focalisas ton attention sur les membres du groupes. étudiant chaque visage. chaque corps. pour décider qui rentrerait ce soir avec toi. ton regard ne put se détacher du chanteur. comme te l’avais prédit tes amis. un grand blond. beau gosse. l’air sûr de lui. tout à fait ton style. tu attendis que le concert se finisse pour te lancer. des filles, il devait en voir pas mal. les musiciens portaient cet espèce de panneau « sexe » sur le front. l’effet était toujours le même. mais si tu savais aussi l’effet que tu faisais. les fois où on t’avais dit non se comptaient sur les doigts de la main. ce soir ne serait pas une de ces fois. même si tu n’étais pas son type, tu savais jouer avec les mots. tu jouerais jusqu’à l’amener où tu voulais. il était de dos quand tu t’approchas. t’en profitas pour observer son derrière. aussi appétissant que le reste. décidément. t’avais touché le gros lot. un sourire amusé se dessina sur tes lèvres alors que tu pensais au déroulement de la soirée. si elle ressemblait aux films que tu te faisais dans ta tête, elle promettait d’être intéressante. c’est plaisant de voir quelqu’un d’aussi agile de ses doigts. que tu lâchas. directe. sur un ton légèrement mielleux. tu n’y allais pas par quatre chemins. tu savais ce que tu voulais. et il allait le savoir bien assez tôt. s’il n’avait pas encore deviné.

_________________

but behind close doors,
i'm a fool for your love.
Revenir en haut Aller en bas
i'm on my way
avatar
i'm on my way
messages : 43 points : 0
pseudo : marine.
avatar : alex pettyfer.
crédits : outlines.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil - 8:24
quand on te propose de jouer, tu ne refuses pas. puisque c'est ta passion, l'un de tes loisirs. il faut avouer que cette compétence pour la guitare et le chant possède une multitude d'avantage. mais tu n'aimes pas en abuser auprès des femmes, tu as le sentiment que c'est trop facile. tu préfères devoir gravir des montagnes pour conquérir une âme, posséder un corps. joueur jusqu'au bout, tu as constamment besoin d'être défié et de devoir traverser des sentiers inconnus. alors, les femmes qui viennent t'accoster à la fin de tes concerts, tu les connais, ce sont toutes les mêmes. toujours les mêmes questions. toujours les mêmes attentes. et généralement, tu t'en fous. tu ne leur parles pas, réponds brièvement, et tu te casses. à la quête de la femme la moins intéressée par ton travail. pensif, tu roules les câbles de ton ampli. pressé d'achever le rangement afin de pouvoir te prendre dans la dégustation d'un vieux rhum. c'est plaisant de voir quelqu'un d'aussi agile de ses doigts. cette remarque te fais immédiatement rire, c'est pas mal. plus original que ce que tu as l'habitude d'entendre. tu continues de ranger ta guitare, sans accorder un regard à cette réflexion. une fois ton étui fermé, tu glisses la house sur son dos et te tournes enfin. tu découvres alors une sublime créature. sublime mais, intéressée. tu ne changeras pas ta manière de considérer cette situation : c'est trop facile. elles savent toujours ce qu'elles veulent. tu aimes te casser les dents. bien essayé. que tu finis par souffler avant de t'éloigner vers le comptoir, la laissant sur place. cette femme semble posséder du caractère, tu t'attends donc à ce qu'elle revienne. et peut-être, alors, que ça te plaira de voir la situation se retourner. peut-être que pour une fois, tu pourrais ne pas être celui qui doit se montrer insistant pour obtenir ce qu'il désire. peut-être, même si c'est facile, et que ce comportement ne te ressemble pas. pour l'instant, tu n'y penses pas, tu te contentes de commander ton verre et de t'installer en terrasse afin de te griller une clope.

_________________
black coal
burning on the ground
spend an eternity
missing what used to be
i hope you remember me at night
love has forsaken me

Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 644 points : 121
pseudo : mercuria. (axelle)
avatar : tay.
crédits : @forward, morrigan
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Juil - 10:03
tu n’avais pas peur d’aborder des inconnus. pas peur de les suivre non plus. tu faisais confiance, du moment qu’on te fasse passer un bon moment. après, tu t’évaporais. sauf si l’homme valait vraiment le coup. ça t’étais déjà arrivé de revenir. c’était rare, mais c’était déjà arrivé. peut-être que ce serait le cas ce soir. peut-être que tu avais tiré le gros lot. qu’il valait vraiment le coup. à condition qu’il te laisse l’approcher suffisamment pour le savoir. bien essayé. qu’il répondis simplement à ta provocation, avant de s’enfuir. tu rigolas un peu en le voyant sortir. il avait de la chance, tu étais d’humeur joueuse ce soir. d’humeur à relever tous les défis qui pourraient se présenter. le blond semblait en être un de taille. tu passas récupérer ton verre à ta table avant de suivre les pas du musicien. tu le trouvas sur la terrasse. une cigarette au bec. tu l’observa un peu silencieusement avant de le rejoindre. vous savez, ce n’est pas très poli de laisser une femme en plan. que tu lâchas simplement en t’asseyant près de lui. tu sortis une cigarette. un peu de nicotine t’aiderait à supporter cet homme s’il te recalait encore. et puis, vous n’imaginez pas le courage qu’il faut à une femme pour aborder un homme. vous venez de détruire le peu de confiance que j'avais réussi à rassembler.  tu lui lanças un sourire ironique signifiant que toi, tu n’avais aucun mal. que toi, c’était le terrain jeu où tu excellais. quoi de plus simple qu’aborder un homme ? un sourire, un décolleté, quelques mots langoureux et le tour était jouer. ç’en étais presque trop facile parfois. la victoire n’était pas aussi excitante. vous avez du feu ? que tu demandas, ton sourire toujours aux lèvres. ce sourire qui voulait tout dire. ce sourire destiné à le séduire. tu voyais bien qu’il ne laisserait pas faire aussi facilement. tu allais y aller doucement. comme une lionne qui chassait sa proie. les fois où elle la manquait était rare. un peu comme toi. quelque chose te disait que la chasse de ce soir finirait entre les draps.

_________________

but behind close doors,
i'm a fool for your love.
Revenir en haut Aller en bas
i'm on my way
avatar
i'm on my way
messages : 43 points : 0
pseudo : marine.
avatar : alex pettyfer.
crédits : outlines.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Sep - 19:51
ta cigarette qui se consume entre tes doigts. les cendres virevoltent, tombent. silencieux, ailleurs, tu les observes. ton verre tiède contre ton autre main. tu penses peu, savoures ce moment. l'instant présent, l'absence de questionnement et d'impératif. tu te laisses porter par ta cage thoracique qui s'élève avec douceur afin de chasser la nicotine qui enflamme tes poumons. c'est doux, agréable. jusqu'à. vous savez, ce n'est pas très poli de laisser une femme en plan. ton regard qui tombe à la rencontre du sien. tenace. tu arques un sourcil, ton unique réaction à sa réflexion. elle sait ce qu'elle veut, toi. son comportement pourrait presque te plaire. et puis, vous n'imaginez pas le courage qu'il faut à une femme pour aborder un homme. vous venez de détruire le peu de confiance que j'avais réussi à rassembler. tu la dévisages, longuement. son sourire ne fait qu'approuver ce que tu penses. elle mens. pour elle, agir de la sorte, est facile. tu te lèves afin de t'appuyer, debout, contre un mur. tu préfères t'élever, la dominer, la surplomber. c'est mieux, plus stable. tu attends, l'écoute. sans répondre. parce que tu ne veux pas rentrer dans son jeu, tu ne veux pas la satisfaire. tu préfères agir à l'inverse de ce qu'on peut attendre de toi. vous avez du feu ? tu lui tends ton briquet, sans attendre. tu allumes une flamme, lui permettant d'enflammer sa cigarette. une fois chose faite, tu le remets dans le fond de la poche de ton jean. t'as envie de baiser ? tu lui demandes, cash. perdre ton temps pendant une discussion interminable pour aboutir à une partie de baise dans les toilettes du bar ? jamais. tu préfères aller droit au but. sans faire de détour. allez, tu te laisserais presque tenter par une fellation. tu seras encore plus détendu avant d'aller te coucher.

_________________
black coal
burning on the ground
spend an eternity
missing what used to be
i hope you remember me at night
love has forsaken me

Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 644 points : 121
pseudo : mercuria. (axelle)
avatar : tay.
crédits : @forward, morrigan
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Sep - 18:13
s’il y avait une chose que tu détestais, c’était les hommes qui te rembarraient pour se prouver qu’ils valaient mieux qu’une femme qui les accostaient dans un bar. bien sûr, le défi t’excitait aussi. tu n’avais jamais vraiment aimé quand ils te ramenaient chez eux sans opposer de résistance. tu préférais largement devoir argumenter, séduire. sorte de préliminaires orales. ce musicien n’était pas différent des autres. il avait beau te fuir, tu savais que tu finirais forcément gagnante. tu le suivis dehors, prête à lui faire savoir que tu n’étais pas le genre de fille qu’on plantait au milieu d’un bar. il semblait étonné par ta ténacité. amusé même, par le discours que tu lui dis. discours en total contradiction avec le sourire confiant que tu arborais. tu haussas les sourcils quand il se leva pour te dominer, comme si c’était lui qui menait la danse. un léger rire s’échappa de tes lèvres juste avant qu’il n’allume ta cigarette. il ne savait pas à qui il avait affaire. t'as envie de baiser ? un large sourire étira tes lèvres, alors que tu te rapprochas un peu de lui. tu ne t’attendais pas à ce qu’il dépose les larmes aussi facilement. tu n’avais même pas eu le temps de jouer. même pas le temps d’être excitée. je suis déçue. je pensais pas que ce serait aussi simple. tu haussas les épaules en adoptant une moue boudeuse. déçue, c’était le mot. tu espérais un peu plus de résistance de sa part. un peu plus de piques échangées. tant pis, tu ferais avec. tu te rapprochas encore plus. jusqu’à son oreille. pour qu’il soit le seul à entendre ce que tu t’apprêtais à dire. tu t’en fichais que les gens qui vous entouraient entendent, tu n’étais absolument pas gênée de parler de sexe à voix haute. mais tu appréciais la bulle que les messes basses pouvaient créer. bien sûr que j’ai envie de baiser. mais hors de question que tu me prennes dans les toilettes dégueulasses de ce bar, j’veux pas choper une mst. comme pour ponctuer ta phrase, tu déposas un baiser le long de sa mâchoire avant de reculer pour reprendre ta place initiale. inspirant et expirant la fumée de ta cigarette avec un calme déconcertant.

_________________

but behind close doors,
i'm a fool for your love.
Revenir en haut Aller en bas
i'm on my way
avatar
i'm on my way
messages : 43 points : 0
pseudo : marine.
avatar : alex pettyfer.
crédits : outlines.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Sep - 10:27
de la baise, avec rapidité et sans tentation, ne te plaît pas. mais tu la questionnes, tu lui demandes ce qu'elle veut. afin qu'elle te dévoile ses intentions. à vrai dire, tu t'en moques. d'elle, de cette situation. tu es fatigué, tu n'as pas envie de jouer. pas ce soir, pas maintenant. après, tu es conscient qu'elle est capable de te faire changer d'avis. mais pour l'instant, rien n'est certain. tu te contentes de la dévisager en jouant du bout de tes doigts avec ta cigarette, presque terminée. tu te roulerais bien un joint pour continuer, achever ta soirée en beauté. mais elle parle, ton inconnue. te ramène sur terre. je suis déçue. je pensais pas que ce serait aussi simple. tu hausses un sourcil. elle semble croire que tu es ouvert, prêt à l'accueillir. sauf que, non. pas pour l'instant, pas encore, pas de cette manière. tu as besoin d'être conduit à l’ébullition. d'être chauffé, longuement. elle s'approche, ses lèvres contre ton oreille. elle a soif, soif de sexe. cette femme dégage de la sensualité, un aveugle pourrait le sentir. bien sûr que j'ai envie de baiser. mais hors de question que tu me prennes dans les toilettes dégueulasses de ce bar, j'veux pas choper une mst. un baiser sur ta mâchoire. puis elle s'éloigne. c'est facile. tu te redresses, tirant longuement sur ta clope. ton corps qui se rapproche de nouveau du sien. vos visages, proches. ton souffle contre sa peau. ne fais pas semblant d'être une femme difficile. tu t'approches d'elle, tes lèvres frôlant sa joue. puis tu écrases ton mégot dans le cendrier à ses côtés. tu retournes t'asseoir, sort ton paquet de clope de ta poche et commence à t'en rouler une seconde. tu es capable de baiser n'importe où, à partir du moment où ton partenaire a su te rendre fou. c'est tout ce qu'il te faut, de l'ivresse charnelle, de la passion et de la folie. ais pour l'instant, tu ne possèdes rien. juste l'envie de fumer, encore. comment t'appelles-tu ? tu la questionnes, changeant le sujet de votre discutions. tu le sais, en continuant à lui parler, tu la fais gagner. elle s'approche de toi, et de ton cul. mais qui sait, dans le fond, ça te ferait pas de mal. tu ne sais pas. tu verras. les cartes sont entre ses mains.

_________________
black coal
burning on the ground
spend an eternity
missing what used to be
i hope you remember me at night
love has forsaken me

Revenir en haut Aller en bas
my butt looks good
avatar
my butt looks good
messages : 644 points : 121
pseudo : mercuria. (axelle)
avatar : tay.
crédits : @forward, morrigan
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Sep - 20:12
ce soir, tu voulais jouer. tu voulais séduire. te perdre dans les bras d’un inconnu une nuit de plus. pour te persuader encore une fois que c’était ce dont tu avais besoin. pour te persuader que tu ne valais pas mieux que ça. que tu n’aspirais à rien d’autre. aujourd’hui, en face de ce grand blond, c’était le cas. tu n’attendais qu’une chose, qu’il te montre ce qu’il savait faire de ses doigts experts. s’il s’en servait sur toi aussi qu’il s’en servait sur sa guitare, tu étais prête à parier que tu passerais une soirée très intéressante. ne fais pas semblant d'être une femme difficile. voilà qu’il s’approcha. assez près pour que tu puisses lui voler un baiser. mais tu n’en fis rien. tu le laissas faire son numéro, te contentant d’esquisser un sourire confiant, alors qu’il alla se rasseoir. tu l’imitas. tu te plaças en face de lui, avant de sortir une cigarette de ton paquet. je me mets simplement à ton niveau. quelque chose te disait qu’il n’était pas aussi facile que tu le pensais au début. ce n’était pas le genre à se jeter sur la première venue sans être passé par les préliminaires verbales. il lui fallait les étincelles avant le feu d’artifice. les braises avant le bûcher. ça tombait bien pour lui, c’était là où tu excellais le plus. comment t'appelles-tu ? tu t’armas du même sourire que tu lui avais adressé plus tôt. il pouvait t’appeler n’importe comment, tu savais que ça importais peu. tu savais que ça ne le pousserait pas à te rappeler une fois que vous auriez fini de vous amuser. tu n’attendais rien de lui. rien à part qu’il te fasse passer un bon moment et qu’il t’oublie. est-ce que c’est vraiment important ? j’suis sûre que tu t’en souviendras pas demain matin. ce serait sûrement ton cas si il te donnait son nom à lui. tu ne ferais même pas semblant d’être confuse. même pas semblant d’avoir envie de le revoir. ce n’était qu’une nuit. ce ne serait sûrement pas la dernière alors pourquoi changer tes habitudes. et puis.. tu commenças avant de souffler ta fumée. c’est beaucoup plus excitant de faire l’amour à un inconnu ? je sais qu’une baise rapide te suffira pas. t’as l’air d’être du genre à torture tes victimes avant de les dévorer, je me trompe ? ton pied désormais nu remonta le long de sa jambe jusqu’à atteindre la chose qui t’intéressait, y laissant de petits va et vient pour lui montrer ce à quoi il aurait le droit si il baissait sa garde et te laissait prendre le contrôle. ce qu’il aurait déjà si le monde autour de vous disparaissait. ce qu’il aurait déjà si son pantalon ainsi que son égo ne te barraient par le chemin.

_________________

but behind close doors,
i'm a fool for your love.
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Aldo Maccione
» Aldo Sterone: Le Retour des Afghans
» Ferme Célébrité: Aldo Maccione soutient Vendetta
» Aldo Naouri ne dit pas que des conneries!!! (à propos du décalottage)
» j'ai testé la methode aldo Naouri...
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: up high in the streets
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum