AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

pris sur le fait. (laurel)

i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 193 points : 10
pseudo : (kenny).
avatar : rob raco.
crédits : exordium (avatar).
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 13:34
tu secoues ton visage de gauche à droite, la clé en main. quelle originalité, grande soeur. tu parles à voix-basse, fier de toi. t'as besoin de tune, il semblerait. c'est pas que tu t'en sortes pas assez avec ce que tu fais mais t'as besoin de payer des pièces supplémentaires pour ton scooter. tu pourrais attendre, et économiser. mais t'es pas ce genre de gars là, toi, tu préfères te servir ailleurs, c'est plus simple. alors ce soir, t'es venu jusqu'à son appartement.. laurel, c'est ta grande soeur. tu pourrais lui demander de l'aide si seulement ça ne te révulsait pas à ce point. en lieu et place, t'as attendu d'être sûr qu'elle ne soit pas là, que son colocataire soit absent et tu as soulevé le paillasson pour y trouver le double des clés. s'il faut reconnaître que vos relations sont légèrement conflictuelles, tu connais pourtant ta soeur sur le bout des doigts. alors tu tournes le verrou et tu entres. à l'intérieur, tu fais comme chez toi, soul. tu fais gaffe à rien, allant jusqu'à piller le frigo d'une bière et d'un paquet de viande séchée. et puis, tu t'y mets alors.. t'entres dans sa chambre, tu fouilles les tiroirs et la penderie jusqu'à mettre la main sur quelques billets. tu pourrais repartir, mais ton larcin est trop faible et t'es persuadé de pouvoir trouver d'avantage. tu glisses les billets dans ton fut et puis, tu recommences à fouiller quand tout à coup, la porte d'entrée s'ouvre et la lumière s'allume. tu te figes net ! tu pries un instant pour que ça soit son stupide colocataire mais quand la porte de la chambre s'ouvre sur la silhouette de ta grande soeur, tu sais déjà que tu vas passer un mauvais quart d'heure.

_________________

le décor a beau changer, la pièce sera toujours la même ; vanité, bassesse, aptitude aux courbettes, courtisanes que besoin de s'avilir, s'aplatir.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1148 points : 0
pseudo : emy.
avatar : alexandra park.
crédits : strelitzia + neon demon + eternal roleplay
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 21:02
Tout va pour le mieux, pour Laurel. Avec Charles, ils sont rentrés de Cuba il y a peu. C'était juste dingue comme voyage... Le plus beau de sa vie sûrement. Est-ce qu'il y en aura d'autres ? Elle l'espère, du fond du cœur. Ça faisait longtemps qu'elle ne s'était pas sentie aussi bien qu'elle l'était avec lui pendant ces quelques jours. Rentrer à New York lui fait un drôle d'effet, et elle serait restée plus longtemps là-bas avec plaisir. Elle retrouve son train-train quotidien, chacun son appartement, tout ça. Elle est partie faire un brin de courses, le frigo étant vide depuis qu'elle est rentrée. Elle prend son temps, elle fait même quelques boutiques de fringues. Vient le moment où elle a vu tout ce qu'elle voulait voir, et où elle prend le chemin de chez elle. Elle ouvre la porte, déjà déverrouillée. Jad est sûrement déjà rentré. Elle ne le voit pas dans le salon et suppose bien vite qu'il est à la douche ou dans sa chambre. Elle range rapidement les courses, puis prend le chemin de sa propre chambre pour ranger aussi ses vêtements. Et là, c'est la stupéfaction... Son frère, qui est là l'air de rien. Ses sacs de fringues tombent au sol, et elle s'approche de lui d'un pas vif. Elle le fusille du regard, lui attrape le bras avec force en le secouant sans ménagement. « Putain de merde !! Tu fais quoi là ??? » gronde-t-elle, sachant d'avance qu'il va tenter de lui mentir, dire une connerie... Dire n'importe quoi mais surtout pas la vérité. Elle se dit qu'elle fera bientôt changer la serrure, et qu'elle ne laissera plus la clé sous le paillasson. Elle serre toujours le bras de Soul, l'air mauvais, et ne le quitte pas du regard non plus pour lui ordonner « Sors ce que t'as pris de tes poches. Tout de suite. »

_________________

   
Hold me in this wild, wild, world Cause in your warmth I forget how cold it can be And in your heat I feel how cold it can get Now draw me close So come on let's forget the emotion Tie the blinkers oh, hold both hands right over my eyes Deafen me with music 'Till we're lost in the heat of the moment And I move and you help me keep these hours alive Help me chase those seconds
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 193 points : 10
pseudo : (kenny).
avatar : rob raco.
crédits : exordium (avatar).
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Aoû - 9:10
t'as pas besoin d'avoir fait des études supérieurs pour comprendre à sa façon de te regarder qu'elle est bien loin d'être contente de te trouver ici, soul. tu pourrais en rire, en temps normal, t'aimes bien l'emmerder, ta soeur. à vrai dire, tu devrais sans doute éclater de rire. mais quelque chose dans son regard t'effraie, pour la première fois depuis bien longtemps. tu la fixes alors qu'elle s'exclame, surprise putain de merde !! tu fais quoi là ??? et c'est sans doute ce qui déclenche le reste, soul. parce que sa main sur ton poignet et sa manière de te gronder comme si t'avais encore quatorze ans est irrésistible. tu éclates de rire, cette fois, ça y'est.. elle te dévisage, elle ajoute même sors ce que t'as pris de tes poches. tout de suite. et toi, tu la défies du regard, sans arrêter de rire. tu te dégages facilement, t'as toujours eu plus de force qu'elle. alors tu recules d'un pas, et tu te laisses tomber sur son lit, sans la quitter du regard on t'a jamais appris à dire bonjour ? tu penches le visage sur la droite, fin sourire sur tes lèvres. t'as toujours eu le don de la pousser à bout, ça va pas changer, pas plus aujourd'hui qu'hier. ben quoi ? t'es pas contente de voir ton petit frère ? tu portes la bière à tes lèvres, te redressant sur tes jambes pour faire tomber sur le lit quelques affaires que t'avais ramassées dans tes poches. pas grand chose, si ce n'est de la menue monnaie que t'as trouvée dans certains tiroirs.

_________________

le décor a beau changer, la pièce sera toujours la même ; vanité, bassesse, aptitude aux courbettes, courtisanes que besoin de s'avilir, s'aplatir.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1148 points : 0
pseudo : emy.
avatar : alexandra park.
crédits : strelitzia + neon demon + eternal roleplay
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Aoû - 23:31
Laurel aurait pu l'aimer, son petit-frère... Elle aurait pu vouloir le protéger, vouloir démonter les autres rien que pour lui. Mais depuis le décès de leur père, il lui rend la vie impossible. Il s'immisce partout où il le peut, et elle le déteste d'autant plus. Il est totalement immature, pour son âge... Et bien sûr, elle s'énerve. Ce n'est pas son genre de rester calme alors qu'elle le prend la main dans le sac. Elle vient attraper brusquement son poignet, prête à le cogner. Elle lui ordonne de sortir de ses poches ce qu'il a pris, et il s'affale sur son lit. Rien que ça, ça la dégoûte. « T'es qu'un petit con. » répond-elle à sa question. Parce que la politesse, c'est pas vraiment le dada des Salinger. Faut dire qu'y a même un voleur dans la famille, et elle sait que son frère tourne mal. Est-ce qu'elle a envie de l'aider ? Même pas. Elle s'en fout, de ce qu'il peut bien devenir. Elle force un sourire totalement hypocrite, quand il lui pose une autre question qu'il l'agace un peu plus. Ce qu'il a pris sort de ses poches, et elle récupère le tout, qu'elle lâche en vrac dans le premier tiroir. Et puis elle plante son regard dans le sien. Son sourire a disparu, elle croise ses bras sur sa poitrine. « Tu veux quoi ? » Du fric, sans doute ? Tout ça pour ne rien faire de ses journées, elle suppose... C'est un raté, et leur père aurait clairement eu honte de son seul et unique fils. Laurel ne porte pas particulièrement sa sœur dans son cœur, ni même Soul... Faut croire qu'à part leur père, y avait personne qui valait vraiment le coup.

_________________

   
Hold me in this wild, wild, world Cause in your warmth I forget how cold it can be And in your heat I feel how cold it can get Now draw me close So come on let's forget the emotion Tie the blinkers oh, hold both hands right over my eyes Deafen me with music 'Till we're lost in the heat of the moment And I move and you help me keep these hours alive Help me chase those seconds
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 193 points : 10
pseudo : (kenny).
avatar : rob raco.
crédits : exordium (avatar).
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Sep - 9:08
t'as aucune gêne, soul. pas en face de ta soeur, surtout pas. tu t'y crois supérieur, tu l'as toujours pensé. ton père t'aimait, parce que t'étais le seul mec de la famille. son petit prince. et puis, plus rien. il est parti, on te l'a enlevé et t'as toujours pas accusé le coup. le fait qu'elle vive sa vie si bien t'énerve, soul. elle a pas le droit d'être heureuse quand votre famille a explosé, pas quand le seul homme dont tu pouvais te vanter a disparu. ça non ! tu le refuses catégoriquement, c'est sans doute pour ça que tu joues aux cons, c'est tellement amusant de les rendre folles, tes soeurs. t'es qu'un petit con. tu ris un peu plus fort. c'est tout ce que tu trouves à dire ? tu t'exclames en vidant tes poches de tes petits trésors. tu la regardes qui ramasse le tout, tu mimes un bref instant de réflexion avant de dire on s'est pas vu depuis quoi.. une, deux semaines. et tout ce que tu trouves à me dire, c'est "petit con" ? tu souris, tu t'assieds au bord du lit. t'adores l'emmerder, à dire vrai, tu ne vis sans doute que pour ça soul. tu nous as habitué à mieux, laurel. elle grogne, elle te lance tu veux quoi ? et toi tu hausses les épaules. tu veux le bonheur, soul, comme tout le monde.. mais plus que tout, tu veux ton père. la croix autour de ton cou comme rappelle à son décès, à cette douleur encore trop vive dans ta poitrine. mise à part rendre visite à ma soeur et passer du temps avec elle, tu veux dire ? tu souris, en penchant légèrement la tête sur le côté un donut géant et une gigantesque portion de frites avec un maxi-coca. tu rigoles, soul, tu rigoles.

_________________

le décor a beau changer, la pièce sera toujours la même ; vanité, bassesse, aptitude aux courbettes, courtisanes que besoin de s'avilir, s'aplatir.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1148 points : 0
pseudo : emy.
avatar : alexandra park.
crédits : strelitzia + neon demon + eternal roleplay
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Oct - 22:28
Jamais Laurel ne pourra apprécier Soul. Il l'agace trop. Il n'a pas besoin d'ouvrir la bouche pour ça, son air suffisant fait tout le travail. Il la déteste depuis que leur père est mort. Comme si c'était de sa faute si ces types sont entrés précisément dans ce commerce. Elle le trouve con, complètement immature. Elle ne se gêne pas pour le dire à voix haute. Ce n'est pas assez ? Tant pis, elle ne veut pas se fatiguer, ne surtout pas dépenser d'énergie pour quelqu'un qui n'en vaut pas la peine. Il en fait des tonnes, elle soupire, récupère entre temps ce qu'il avait pu lui voler. De l'argent, principalement. Elle n'est pas le genre de fille à avoir des bijoux à des centaines de dollars. Ça ne l'intéresse pas. « Que veux-tu, c'est la première chose qui me vient quand je te vois. » Le fait que ce soit un petit con, et le dégoût aussi, d'un être aussi abject. Même pas foutu de penser comme il faut alors que ça fait plus de dix ans. Elle lui demande finalement ce qu'il veut, parce qu'elle ne va pas perdre plus de temps avec lui. Ils ne se comprennent pas. Au fond, ils souffrent du même mal, sans réagir de la même manière. Lui, il emmerde le monde en croyant que leur père reviendra. Si seulement... Il aurait honte de ce que Soul est devenu, et il verrait les progrès de Laurel. Parce qu'elle est posée, maintenant. Elle ne sourit pas, ne rit pas non plus. Elle le toise, peu importe ce qu'il dit. Il se croit drôle en plus ? « J'avais presque oublié combien t'étais un rigolo, Soul. » marmonne-t-elle, blasée. « Allez dégage. » ajoute-t-elle, avec dédain. S'il ne s'en va pas de lui-même, elle le fait passer par la fenêtre. Ce n'est pas l'envie qui manque.

_________________

   
Hold me in this wild, wild, world Cause in your warmth I forget how cold it can be And in your heat I feel how cold it can get Now draw me close So come on let's forget the emotion Tie the blinkers oh, hold both hands right over my eyes Deafen me with music 'Till we're lost in the heat of the moment And I move and you help me keep these hours alive Help me chase those seconds
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 193 points : 10
pseudo : (kenny).
avatar : rob raco.
crédits : exordium (avatar).
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 17 Oct - 10:10
chiens et chats, voilà tout. elle est la chienne, tu seras le chat. dans ton esprit tordu, ça se passe comme ça. tu peux venir chez elle en douce et lui voler tout son fric, ce sera quand même sa faute. tu lui reproches tout et n'importe quoi, c'est plus simple d'assumer ensuite. tu refuses de voir que t'es qu'un connard. c'est pourtant pas compliqué, non ? tu la provoques, toujours. y a rien de plus à faire. tes soeurs sont des connasses qui t'ont laissé sombrer, tu leur reproches tout, jusqu'à la mort de votre père. et c'est pas près de changer. la manière dont elle te regarde t'exciterait presque, soul. parce que t'aimes la faire chier, t'aimes savoir que tu l'emmerdes plus qu'autre chose et que ta présence l'insupporte. que veux-tu, c'est la première chose qui me vient quand je te vois. tu rigoles, parce que toi, quand tu la vois, tu as bien plus de termes qui te viennent en tête. chagasse, chaudière, allumeuse, salope, ça manque pas. la réputation de ta soeur la précède et tu connais une foule d'hommes qui lui sont sans doute passer sur le corps et qui, en plus, aiment s'en vanter. mais tu réponds pas, tu préfères jouer de tes conneries pour la faire péter un plomb. j'avais presque oublié combien t'étais un rigolo, soul. allez dégage. tu te laisses tomber sur le lit en la regardant, croisant les bras sur ta poitrine. qu'est-ce qu'il y a laurel ? tu souris y a un mec qui doit venir te sauter ? c'est pour ça que tu veux que je parte ? tu tapes sur le lit à côté de toi allez, assied toi, ça fait longtemps qu'on n'a plus discuté toi et moi.

_________________

le décor a beau changer, la pièce sera toujours la même ; vanité, bassesse, aptitude aux courbettes, courtisanes que besoin de s'avilir, s'aplatir.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1148 points : 0
pseudo : emy.
avatar : alexandra park.
crédits : strelitzia + neon demon + eternal roleplay
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Oct - 22:03
D'une famille normale, il n'en est plus question depuis que Laurel a perdu son père. Elle était là, à ce moment. Elle a vécu ce que personne n'a su comprendre, et surtout pas Soul, trop abruti pour voir plus loin que le bout de son nez. Comme si ça ne suffisait pas, son seul divertissement semble être de faire l'enfer à sa sœur. Comme toujours, elle ne se laisse pas faire, mais lui... ça ne lui fait pas peur. Il rit bêtement, c'est tout ce qu'il sait faire. Il se laisse tomber sur son lit, elle souffle sans vraiment s'en cacher. Il a vraiment du temps à perdre... Et le pire, c'est qu'il en profite pour dire des conneries. Évidemment, à la moindre occasion, c'est la réputation qu'elle traîne qui ressort. Elle en assez de ça, surtout maintenant qu'elle fait des efforts pour changer. Dire que c'est simple serait faux, mais elle tient suffisamment à Charles pour faire attention à ce qu'elle fait. Elle compte bien prouver à qui en doute que cela durera plus de quelques semaines entre eux, et qu'elle ne fichera pas tout en l'air. Elle ne répond pas, et finalement, il parle de discuter, l'un à côté de l'autre. Elle lui jette un regard, « Vas-y, parle. » lance-t-elle seulement, sans daigner s'asseoir près de lui. Elle sort ses cigarettes et son briquet, embrase l'extrémité de l'une d'elle en attendant qu'il prenne la parole. Parce qu'elle n'a rien à lui dire... Qu'elle a trop souvent essayé de lui faire rentrer dans la tête qu'elle n'était pas fautive du décès de leur père. Elle était là au mauvais moment, il l'a protégée comme il l'aurait fait pour sa femme et chacun de ses enfants.

_________________

   
Hold me in this wild, wild, world Cause in your warmth I forget how cold it can be And in your heat I feel how cold it can get Now draw me close So come on let's forget the emotion Tie the blinkers oh, hold both hands right over my eyes Deafen me with music 'Till we're lost in the heat of the moment And I move and you help me keep these hours alive Help me chase those seconds
Revenir en haut Aller en bas
i'm the king, can't taste it
avatar
i'm the king, can't taste it
messages : 193 points : 10
pseudo : (kenny).
avatar : rob raco.
crédits : exordium (avatar).
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Nov - 9:14
tu sais qu'elle te chassera pas, elle n'en a pas la force, laurel. parce qu'elle aura beau te dire qu'elle ne t'aime pas et qu'elle en a rien à foutre de toi, elle reste ta soeur et tu sais qu'au fond, elle se fait du soucis pour toi. elle voudrait sans doute te sauver, également, mais de quoi ? toi, tu gères ta vie comme tu peux. c'est pas ce qu'il y a de mieux, c'est sans doute pas la meilleure façon de faire les choses mais c'est celle qui te convient. tu fiches le bordel un peu partout et tu t'en portes toujours très bien. faire de sa vie un enfer, c'est une manière comme une autre de rester en contact avec elle. tu ne supportes pas sa présence mais tu ne supportes pas son absence non plus. relation malsain et perverse, l'amour que tu lui portes ne se traduit que par la haine qu'elle fait naître en toi. pourtant, t'es dépendant, soul. tu peux pas passer ta vie loin de la sienne. jouer au petit con ne rime sans doute à rien mais c'est une manière comme une autre de te protéger, non ? vas-y, parle. qu'elle te lance en s'asseyant près de toi. tu la regardes faire en souriant. elle veut pas lancer la discussion, elle fait sa tête de mule. toi, ça te fait bien rire. tu bouscules son épaule doucement oh allez, tire pas la tronche laurel. tu dis en sortant un joint de la poche de ta veste en jean. tu le lui tends en souriant j'ai de quoi nous détendre. tu lui fais un clin d'oeil avant d'ajouter et ensuite, tu pourras me parler de ce charles et de tout ce que tu vas réussir à lui voler en lui faisant croire que t'es une fille bien. tu ris un peu plus.

_________________

le décor a beau changer, la pièce sera toujours la même ; vanité, bassesse, aptitude aux courbettes, courtisanes que besoin de s'avilir, s'aplatir.
Revenir en haut Aller en bas
i'm in love with you guys
avatar
i'm in love with you guys
messages : 1148 points : 0
pseudo : emy.
avatar : alexandra park.
crédits : strelitzia + neon demon + eternal roleplay
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Nov - 12:39
Quand Laurel se dit que les choses vont mieux, il y a toujours quelque chose qui finit par ne pas aller. Son frère qui se mêle de sa vie, par exemple. Qui s'incruste alors qu'elle le tient à distance. Parce qu'il la blâme pour une chose qu'elle n'a pas pu contrôler, une chose dont elle souffre encore aujourd'hui. Il veut parler avec elle, mais elle n'y croit pas. Il ne sait pas faire ça... Il n'est pas assez mature. Elle ne prétend pas non plus être la sagesse incarnée, mais elle est bien loin d'être comme lui. Elle ne s'assied pas près de lui, comme il le lui demande. Elle ne le regarde pas non plus, trop concentrée sur la cigarette qu'elle allume. Elle n'a rien à lui dire, elle. Il la charrie comme s'ils avaient beaucoup d'amour, l'un pour l'autre, une certaine complicité aussi. Pour elle, il n'y en a plus, depuis longtemps. Sa famille n'est plus la même, depuis que leur père n'est plus là. Elle le voit sortir un joint de sa poche. Ça non plus elle n'y touche plus depuis longtemps. Elle a fait ses expériences quand elle était adolescente, maintenant c'est fini. Elle secoue la tête en guise de refus, tirant sur sa cigarette. Il veut qu'elle lui parle de Charles... Et pourquoi faire ? Elle ne se confie qu'à ses amis. Sa famille reste loin de sa vie sentimentale, c'est un principe auquel elle ne déroge pas. Loin d'elle l'idée d'amener Charles chez les Salinger pour faire des présentations officielles. Elle n'est sûrement pas la meilleure fille qui soit, et elle est persuadée de ne pas être à la hauteur pour Charles, mais elle n'est pas la pire non plus. Elle se prend en main, avec une volonté de changer qu'elle n'avait pas auparavant. Elle ne compte rien lui voler non plus. Elle veut être avec lui et c'est tout. « Pourquoi t'es là Soul ? Tu peux pas te passer de moi ? » demande-t-elle, détachée des accusations de son frère.

_________________

   
Hold me in this wild, wild, world Cause in your warmth I forget how cold it can be And in your heat I feel how cold it can get Now draw me close So come on let's forget the emotion Tie the blinkers oh, hold both hands right over my eyes Deafen me with music 'Till we're lost in the heat of the moment And I move and you help me keep these hours alive Help me chase those seconds
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» j'ai fait un chapeau !
» l'union fait la force 'a Meknes
» MONSIEUR LE DG: enlevez le mépris de l'agent d'exécution
» le fromage fait maison
» Shampooing "fait maison" ?
Page 1 sur 1 -

brooklyn on the rocks ::  :: up high in the streets :: fort greene
Sauter vers:  
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum