AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partner in crime (Jeff)

avatar
i'm on my way
i'm on my way
messages : 19 points : 5
pseudo : schwartz
avatar : Bridget Satterlee
crédits : Eilyam
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin - 16:45
Bien que je sois spontanée de manière générale, j'étais plutôt réfléchie sur les décisions importantes. Une fille comme moi ne peux pas se permettre de faire autrement. J'ai déjà du mal à joindre les deux bouts alors je ne dois pas prendre des décisions inconsidérées. Pour rien au monde je ne retournerai dans la rue, ou vivre dans ma voiture. C'était trop dur. J'avais vécu ce calvaire une fois. Je ne recommencerai pas. Jamais. Et pourtant, c'était bien une décision inconsidérée et dingue que j'avais pris.

Tout quitter. Changer d'air. Le rejoindre. Je sais, c'est complètement dingue et irréfléchi, mais j'en ai besoin. J'ai besoin de lui. Parce qu'il est ma famille. Il est ma seule famille. Et les familles doivent rester ensemble n'est ce pas? Je n'accorde pas facilement ma confiance, je suis très réservée, très secrète, et je ne m'ouvre pas aux autres. Mais Jeff, il avait réussi à gagner mon entière confiance, et ce n'est pas une mince affaire. Je me suis complètement ouverte à lui, plus qu'a quiconque dans ma vie. Ça fait plusieurs années maintenant, que nous roulons notre bosse ensemble.

Jeff et moi, nous sommes à la fois similaires et différents. Malgré nos huit ans d'écart, nous sommes sur la même longueur d'ondes. J'ai toujours fréquenté des personnes plus âgées que moi. La vie que j'ai eu m'a forcé à grandir très vite et acquérir rapidement un certain niveau de maturité. Et puis y'a la musique aussi qui nous rapproche. On avait un jeu. Il disait le titre d'une chanson, et je devais trouver l'interprète. Je gagnais toujours. On pouvait passer des heures à faire ça. Parfois c'était moi qui donnait le titre et lui qui devait trouver l'interprète. Lui aussi, il gagnait toujours. On s'échangeait des tonnes de CD. Ouais, ça existé encore les gens qui écoutent des CD. J'avais même une belles collection de vinyle. Le son est tellement authentique sur un vinyle. Mais il n'y avait pas que ça. Même si nous déconnions beaucoup ensemble, notre relation pouvait aussi parfois être profonde et intense. Je me confiais beaucoup à lui, sur des choses importantes. Et il m'avait été d'un grand soutient ces dernières années. Il est devenu ma famille. Et c'est pour ça que j'ai tout quitté pour le rejoindre à New-York. Ce qu'il y avait entre nous, cette complicité, cette complémentarité, je savais que je ne l'a retrouverait avec personne d'autre. Et puis... il n'y avait pas que ça... mais c'est une autre histoire.

Je ne lui en voulait pas d'être parti. Il avait une très bonne raison. Mais rien ne m'empêchais de le rejoindre aujourd'hui. J'avais donc fait pas mal d'économies histoire de m'installer, puis je suis sûr que je trouverai rapidement du boulot. Je m'étais installé dans un petit hôtel bas de gamme. J'avais déposé mes bagages ce matin. J'ai dormi un peu. Et maintenant je file sous la douche. Qu'est ce que je vais porter? Est ce qu'au moins il était chez lui? Et si il était avec une nana? Est ce que je devais vraiment débarquer à l'improviste comme je l'avais prévu? Peu être que je devrais le prévenir? Oh aller non. Je sais qu'il aime les surprises. Et ça risque d'en être une bonne.

J'enfile des sous vêtements noir et je me sèche les cheveux. J'enfile un pantalon skinny en cuir noir, et un petit top fluide de la même couleur. Une fois n'est pas coutume, je décidais de me maquiller un peu. Et non, ce n'ai pas parce que je vais voir Jeff. Je ne suis pas le genre de fille à me maquiller pour plaire à un mec. Je me maquille quand moi j'en ai envie. Je n'en fais jamais des tonnes. Et puis, Jeff n'est qu'un ami, mon meilleur ami. Bref, un rapide coup d'eye liner et un peu de mascara et le tour est joué. Un look totalement noir et carrément rock'n'roll. J'adore. J'enfile mes chaussures, des escarpins rouges, et j'attrape mon sac et le voila parti pour son appartement. Et quelques instants plus tard, je me tiens devant sa porte. Je prend une profonde inspiration. Voila plusieurs mois que nous ne nous sommes pas vu.

Je frappe à la porte. D'abord comme une personne normale. Puis comme une Viky. Une Viky qui se met à frapper doucement à la porte au rythme de la chanson préférée de son meilleure pote. C'est certain qu'il va me reconnaître avant même d'ouvrir la porte. Il n'y a que moi pour faire un truc pareil. Il ne tarde pas d'ailleurs à venir ouvrir. Je sursaute légèrement, je ris et recule d'un pas.

SURPRIIISE!!! Salut beau gosse! Ferme la bouche, tu vas gober les mouches.

J'adore le taquiner. Ce n'est jamais méchant évidement. C'est juste Jeff et moi.

Revenir en haut Aller en bas
 
Partner in crime (Jeff)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeff Dunham = Fou rire assuré (^^)
» Jeff de Denain
» Lime Crime
» blackwednesday lime crime
» Congo-Zaïre, l’empire du crime permanent : le massacre des étudiants de Kinshasa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: fort greene-
Sauter vers: