AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

they call you cry baby ▪ reika

avatar
i'm on my way
i'm on my way
messages : 42 points : 0
pseudo : laura.
avatar : choi seunghyun.
crédits : money honey.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 8:59

(you seem to replace
your brain with your heart
you take things so hard
and then you fall apart)
c/cry baby/peculiar soldat
reika quand elle gueule, c'est tout juste si les piafs partent pas de leurs arbres. reika, quand elle appelle et quand elle cause aussi vite qu'un cheval au galop, c'est que ça va vraiment pas. venir qu'elle a dit, débarquer qu'elle a dit, faut qu'ils parlent qu'elle a aussi répété quinze fois, alors que liên il était bien tranquillement posé sur son bureau, à attendre le déluge. de toute façon reika elle a toujours un timing de merde, elle a le sens et le bon pour gâcher un éventuel moment, mais pas celui d'arriver en faisant claquer les feux d'artifice. la veste sur les épaules, liên il presse le pas sans trop savoir ce qui l'attend. il sait jamais à quoi s'attendre, avec elle. parce que ça peut être tout et n'importe quoi ; de la connerie comme une pure infamie. faut pas laisser passer la moindre goutte à travers le filet, sinon ça va lui retomber dessus. et il lui doit bien ça, au moins ça, la capacité d'être présent quand elle en a besoin. il baille à s'en arracher la mâchoire, trouve sans trop galérer l'appartement à la fois bariolé et bordélique dans lequel elle a pu se faire son petit coin de paradis. il hésite peut-être une seconde liên. parce qu'avec le timbre qu'elle a cru bon d'utiliser, c'était plus proche de la crise d'hystérie que de larmes.
whatever.
haussement d'épaules, il pousse la porte et gravit les escaliers avec une lenteur qui lui est propre, écoutant les grincements des marches sous ses pompes. il défait un peu sa cravate foncée qui l'étouffe plus qu'autre chose, ça lui donne un air d'homme d'affaires négligé - touchable et mortel. il essaie de visualiser les raisons : une chauve-souris dans la cuisine, un drame familial de quoi vachement moins rigoler, une amitié brisée pour des mésaventures autour de chaussures. froncement de sourcils, y secoue la tête liên. faut pas qu'il se fasse de fausses idées - il risquerait d'être déçu ou au contraire, de se prendre une sacrée ristourne. il toque, elle ouvre, il la dévisage.
- m'app'ler en hurlant, quelle bonne idée. claque un sourire chafouin en coin de lèvres. entre cuillères d'argents, y'a pas besoin d'un tapis rouge pour faire son entrée. sauf que j'ai pas tout compris. c'est quoi l'souci ?

_________________

my baby blue ▪ on est comme un électron libre. on a une carte de crédit à la place du cerveau, un aspirateur à la place du nez, et rien à la place du cœur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 121 points : 10
pseudo : bloodstream/marion.
avatar : kim youngsun.
crédits : suture, tumblr.
Voir le profil de l'utilisateur
Aujourd'hui à 15:08
quand t’alertes les gens à cause de tes soucis ou même parce que t’as besoin de leur parler, tu te rends pas forcément compte que tu peux leur faire peur. dans ton esprit c’est plutôt une façon d’exprimer ton excitation. mais si t’étais plus mature peut-être que tu te rendrait compte que tu ne fais que les effrayer. d’ailleurs, c’est sûrement ce que tu as fait avec liên quand tu l’appelles pour lui dire de venir. tu en rajoutes des tonnes en lui disant que c’est la fin du monde mais c’est réellement la fin du monde. tu devrais lui laisser le temps de parler, mais t’as pas le temps justement. tu lui raccroches au nez et tu te mets à faire les cent pas dans ton appartement en attendant qu’il arrive. c’est presque une question de vie ou de mort à ce stade. regard à ton horloge au mur et ça fait déjà cinq minutes que tu l’as appelé. il peut pas arriver plus vite. tu commences à t’impatienter et tes pas se font plus lourds. t’es pas réputée pour ta patience mais là c’est presque comme s’il la testait. tu vas pour jurer en japonais quand on toque à la porte. tu pousses un soupir et tu ouvres pour voir liên dans l’entrebâillement de la porte. regard noir que tu lui adresses. « bah oui fallait bien que tu arrives vite. d’ailleurs, t’en as mis du temps ! » tu croises tes bras sur ta poitrine comme une gamine le ferait lorsqu’elle boude et tu le laisses entrer avant de fermer la porte d’un coup de pied. vous êtes seuls, ta coloc amy n’est pas là. « c’est la fin du monde liên ! » que tu viens répéter alors que tes yeux s’embuent un peu. tu vas lui faire encore peur à ce rythme. « je suis tombée amoureuse… » encore ! mais ça t’as pas besoin de le préciser parce qu’il te connaît. il sait que ton cœur est à voile et à vapeur et que tu ne restes jamais très longtemps sur la même personne. il sait aussi que t’as été mariée quelques mois mais aussi fiancée de nombreuses fois. ça ne doit même plus le surprendre. « sauf qu’il ne veut pas de moi. » tu finis par ajouter et c’est ça la pire partie. c’est bien la première fois qu’un homme se refuse à toi, surtout un dont tu es amoureuse. et ça, tu l’avais pas prévu et tu ne sais pas quoi faire.

_________________

desperate to love

l'amour est juste un mot, jusqu'à ce que quelqu'un arrive et lui donne le sens que vous cherchiez. l'amour n'a pas d'âge, pas de limites, pas de mort. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
 
they call you cry baby ▪ reika
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baby Carrier Storchenwiege
» siège/coque baby safe gr0/0+ de britax/romer et bases
» Baby Climber de Pinpon
» Lodger shelter ou baby nomade+ergobaby ?
» Hamac Baby-Yoyo : j'adoooore !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: up high in the streets :: fort greene-
Sauter vers: