AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

advice (beiel)

avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 147 points : 52
pseudo : margaux (mags)
avatar : chris pratt
crédits : lolitaes
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Juin - 19:45
comme à ton habitude, tu es enfermé dans la bibliothèque, un livre entre les mains. tu n'as pas de cours à donner avant deux heures, alors tu te dois d'attendre un peu. la bibliothèque c'est cet endroit plutôt rassurant, cet endroit que tu chéris par dessus tout. il n'y a rien d'extraordinaire en soit, juste le fait qu'il y a ce calme apparent. un de ces calmes qui n'est que rarement brisé. il n'y a d'ailleurs pas beaucoup d'étudiant même en cet instant. t'imagine qu'ils doivent tous être dehors en train de profiter du soleil. ils ont bien raison, après tout, les cours sont pratiquement terminés. tu restes discret, muet, silencieux pendant de longues minutes quand une personne s'approche de ta table. tu mets du temps à lever le regard, ne pensant pas que la personne vient pour toi. c'est pourtant le cas quand tu relèves le regard et que tu tombes sur bebe. tu lui souris, instinctivement en posant ton livre. bebe, comment tu vas ? viens, je t'en pries, assieds-toi. tu lui souffles, rapidement, qu'elle prenne place devant toi et qu'elle te parle de ce qu'il l'amène ici, parce que tu imagines bien qu'elle n'est pas là pour parler de la pluie et du beau temps, même si ça te plairait beaucoup. je peux t'aider ? c'est une étudiante que tu n'as pas eu longtemps, si ce n'est très peu de temps. sa spécialité n'a définitivement rien à voir avec ce que toi, tu enseignes. les mathématiques sont allez éloignés de la littérature, alors tu conçois que ce ne soit pas pour un problème de math qu'elle est là, en face de toi.

météo : sans nuage mais extrêmement chaud
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1166 points : 46
pseudo : space oddity. (lisa)
avatar : mathilda bernmark.
crédits : morrigan (av) eilyam (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 18:22
Elle étouffe dans son mini short et son débardeur, et pourtant. Air farouche et déterminé sur le visage, elle marche d’un bon pas pour rejoindre le campus. Elle récupère son relevé de note avec appréhension et n’ose pas regarder le résultat tant elle a peur de ce que ça pourrait provoquer. Tout dépend de ces quelques lignes, ça pourrait tout changer. Ou au moins lui donner l’impression de réussir quelque chose. C’est là, sous ses yeux. Une fierté qu’elle ne peut partager avec personne en réalité. Si peu de monde pour savoir ce que ça représente. Même là, dans la file des étudiants qui attendent de pouvoir récupérer le même papier qu’elle, elle ne trouve aucun visage vers qui se tourner pour partager sa joie. Elle se demande si Adriel est par-là. Seul professeur qu’elle a envie de remercier, à qui elle a envie d’attribuer sa réussite. Soutien des premiers mois qu’elle retrouve dans la bibliothèque, comme toujours. Elle l’interpelle par son prénom, familiarité qu’elle se permet parce qu’elle est tout simplement elle, et qu’elle ne met pas les formes avec ceux qu’elle considère comme amis. Elle s’assoie en face de lui et lui tend son bulletin de notes en guise de réponse. « Encore une fois je déchire tout ! » Elle se balance un peu avec sa chaise, contenant mal son euphorie. Adriel sait que ça n’a pas été facile pour elle. Qu’elle n’ait jamais fait partie des privilégiées – sans connaître les détails bien entendu. « Vous avez bien travaillé Monsieur Cole, encore une de vos élèves qui s’élèvent vers les meilleurs résultats de sa promotion. » elle se vante, avec un sourire franc qui s’était bien trop souvent effacé ces derniers temps.

_________________
And I don’t wanna see what I’ve seen, to undo what has been done. Turn off all the lights let the morning come.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 147 points : 52
pseudo : margaux (mags)
avatar : chris pratt
crédits : lolitaes
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Juin - 13:23
quand tu vois bebe arriver, tu souris immédiatement, démarche assurée, ça sent la bonne nouvelle. t’es déjà en train de poser ton livre pour l’écouter en lui demandant comment elle va. des fois, elle te fait penser à toi, à ce gamin un peu perdu qui n’avait pas le choix, qui se devait de réussir pour assumer son rôle dans sa nouvelle famille. un petit garçon, déjà présent, une femme aussi, tu avais de quoi te donner la motivation pour avancer. une motivation que tu as tenté de partager avec tes étudiants, ton bebe. elle te tend un papier que tu prends immédiatement et tu commences déjà à dire. Encore une fois je déchire tout ! qu’elle te lance, et tu souris. tu constates ça. des notes qui sont montées haut, très haut. elle a réussi son année haut la main. Vous avez bien travaillé Monsieur Cole, encore une de vos élèves qui s’élèvent vers les meilleurs résultats de sa promotion. tu secoues déjà la tête. non non, tu as bien travaillé, ce sont tes résultats, je n’ai fait que te soutenir. tout le mérite te revient. tu conclus, d’un hochement de tête en lui redonnant le papier signant la victoire de l’année. en tout cas je suis très fier de toi, je savais que tu pouvais t’élever de cette manière. tu avoues, en souriant encore un peu. elle a réussi, et maintenant ? tu comptes faire quoi maintenant ? mise à part fêter ça, évidemment. t’imagines déjà les fêtes étudiantes. t’imagines déjà qu’elle va se retourner le cerveau pour se féliciter de l’avoir gardé assez droit toute l’année. tu t’intéresses à ses projets comme tu t’intéresses aux projets de tous tes étudiants. c’est important pour toi, de garder une trace et de les aider si tu le peux encore. t’es généreux, c’est dans ta nature. toi et ta bienveillance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1166 points : 46
pseudo : space oddity. (lisa)
avatar : mathilda bernmark.
crédits : morrigan (av) eilyam (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil - 13:58
Elle ne sait même pas où elle est allée puiser la force de suivre les cours, de rendre les devoirs à temps et tout simplement de réussir son année. Au fond, elle n’avait jamais eu aussi peur que cette année d’échouer. De voir les efforts de ces dernières années réduites à néant par ce qui lui permettait de payer sa scolarité. Toute sa vie ne tournait qu’autour de ça. Mille fois elle aurait pu baisser les bras, mais elle s’en est sortie. Elle a besoin de montrer ça à un des seuls profs capable de comprendre ce que ça représente pour elle, même s’il ne connaît pas le fond de l’histoire. Il lui dit qu’elle est la seule à l’origine de sa réussite, et attentive à ce qu’il lui dit, elle hoche la tête. « Je t’assure que ça a beaucoup compté votre soutien. » Elle ne demande pas souvent ce genre d’attention, elle avait laissé aller avec Adriel et ça avait forcément jouer sur son envie de se battre chaque jour pour réussir dans ce qu’elle voulait faire. Pour se sortir de la misère dans laquelle elle était plongée depuis toujours. Elle rit un peu, même si elle ne sait même pas vraiment avec qui elle pourrait fêter ça. Pour la suite en revanche, elle a plus d’idées. De rêves encore. « J’aimerai trouver un vrai travail maintenant. Je sais que je peux y arriver. C’est ça que je suis venue jusque-là et j’ai pas le droit d’échouer. » Perdre du temps encore, ça l’effraie.

_________________
And I don’t wanna see what I’ve seen, to undo what has been done. Turn off all the lights let the morning come.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 147 points : 52
pseudo : margaux (mags)
avatar : chris pratt
crédits : lolitaes
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Juil - 11:09
tu es forcément content pour la blonde. elle mérite son succès et sa réussite. tu sais que ça n’a pas été facile. tu as joué ton rôle de professeur jusqu’au bout, même lorsqu’elle n’était plus ton élève. Je t’assure que ça a beaucoup compté votre soutien. tu souris, un peu fier, comment ne pourrais-tu par l’être après tout. tu hoches la tête simplement content qu’elle te jette des fleurs même si pour toi, elle est la seule actrice de sa réussite. J’aimerai trouver un vrai travail maintenant. Je sais que je peux y arriver. C’est ça que je suis venue jusque-là et j’ai pas le droit d’échouer. tu hoches encore la tête en fermant ton livre correctement sur le bureau de la bibliothèque. tu trouveras si tu cherches convenablement. je peux peut-être t’aider aussi, selon mes connaissances. tu rajoutes, tu peux très bien jouer sur du relationnel, parce que tu sais qu’elle le mérite, qu’elle vaut le coup. alors tu pourras peut-être passer quelques coups de fils par ici et par là pour soutenir ses candidature. . tu sais déjà vers quoi tu veux t’orienter ? t’as commencé à chercher un peu ? tu demandes, curieusement. tu ne connais pas grand-chose de la vie de bebe au final, tu sais juste sa vie d’étudiante, ses résultats, le fait qu’elle aille en cours, pas toujours. certains matins semblent compliqué, mais t’imagines que c’est comme tout étudiant. toi-même tu n’y allais pas le matin, des fois, surtout au début quand votre premier garçon décidait de ne pas dormir, tu t’en rappelles particulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1166 points : 46
pseudo : space oddity. (lisa)
avatar : mathilda bernmark.
crédits : morrigan (av) eilyam (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 21:02
Adriel la prend certainement pour quelqu’un de censée. C’est vrai qu’on ne peut rien lui reprocher à Bebe dans l’enceinte de l’université. Elle ne rate pas un cours, elle ne sort pas, elle est discrète et bosseuse et les résultats sont là. Mais il y a son monde parallèle et la façon qu’il a d’empiéter toujours plus sur le reste de sa vie. Elle se demande s’il serait déçu d’apprendre ce qu’elle fait de ses soirées, quand bien même c’est pour gagner sa vie et payer la fac. Bebe est encore sage quand il lui demande ce qu’elle veut faire par la suite. Ses rêves d’ado ont mûri, elle a grandi, elle a appris de ces erreurs en l’espace d’un an. Confrontée à sa dure réalité. Elle ne s’attend plus à devenir une star et à se faire aduler par des millions de gens. « J’aimerai trouver quelque chose de stable, je peux pas vivre éternellement sur de petites économies. » elle dit, omettant de donner les détails, elle ne veut pas se confier sur son job encore une fois. Elle n’en aurait jamais aussi honte que devant son professeur, une des rares personnes de ce monde qui croit en elle. « Je pensais chercher quelque chose dans la prod, le technique. J’ai pas l’imagination pour la réalisation et je dois reconnaître que j’ai certainement raté ma chance pour être face à la caméra. » elle confie, osant pour une fois s’avouer à voix haute qu’elle a fait preuve de beaucoup de naïveté depuis son arrivée à New York. Elle s’est brûlée les ailes, elle avait eu l’audace de croire que ses quelques rôles très secondaires suffiraient à son succès.

_________________
And I don’t wanna see what I’ve seen, to undo what has been done. Turn off all the lights let the morning come.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 147 points : 52
pseudo : margaux (mags)
avatar : chris pratt
crédits : lolitaes
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Juil - 8:20
tu lui demandes ce qu’elle compte faire maintenant qu’elle a atteint son objectif. quel sera le suivant. parce qu’il faut toujours en avoir un. c’est comme ça qu’on avance dans la vie, c’est ainsi qu’elle continuera d’avancer et de gravir les échelons. alors tu veux savoir ce qu’elle envisage pour la suite. peut-être continuer sur une autre formation ? J’aimerai trouver quelque chose de stable, je peux pas vivre éternellement sur de petites économies. tu hoches la tête. bon point. les petites économies, c’est jamais bon. tu le sais. vous avez essayé avec ginnie pendant tes premières années d’étude tout en élevant votre premier fils. vous avez failli couler, vous viviez toujours à midwood avec tes frères et naëlle. c’était terrible mais heureusement que tu avais ta famille, sans elle, tu n’aurais pas passer ce cap. Je pensais chercher quelque chose dans la prod, le technique. J’ai pas l’imagination pour la réalisation et je dois reconnaître que j’ai certainement raté ma chance pour être face à la caméra. tu hoches encore la tête. tu ne connais personne dans ce domaine. pour l’instant en tout cas. tu te renseigneras au cas où. bebe mérite qu’on l’aide à percer. c’est un bon plan, je pense. puis pour la réalisation, l’imagination, j’suis sûr que t’en déborde. t’as juste peur de l’assumer. mais bon, je ne connais pas ce milieu, peut-être faut-il se faire un nom avant toute chose ? tu demandes, curieux, t’imagines qu’on entre pas là-dedans en claquant des doigts. tu sais, faut toujours avoir des objectifs, toujours avec des envies. c’est comme ça que ça te fera avancer, même s’ils te semblent infaisables. faut être booster. tu lui expliques, doucement, sans la quitter des yeux. tu crois en elle, comme tu crois en tous tes élèves. ils ont tous quelque chose à apporter, tous quelque chose à prouver. t’as aucun doute là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm in love with you guys
i'm in love with you guys
messages : 1166 points : 46
pseudo : space oddity. (lisa)
avatar : mathilda bernmark.
crédits : morrigan (av) eilyam (icons)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Aoû - 14:57
C’est la première fois qu’elle formule ce qu’elle a en tête à voix haut. Ce ne sont que des vagues idées qu’elle n’ose pas concrétiser ces derniers temps. Pourtant elle sait qu’elle est à un moment charnière, que la décision qu’elle prendra configurera un avenir plus radieux autant qu’une chute totale dans la misère dans laquelle elle s’est mise. Elle écoute Adriel avec un vague sourire, heureuse de lire dans ses mots qu’elle se dirige dans la bonne voie. Elle baisse un peu la tête, elle sait qu’elle se laisse trop submerger, qu’elle laisse faire la fatalité d’un destin qu’elle imagine irrévocable et elle se cache derrière pour expliquer ses erreurs. Elle est pleine de doutes Bebe, c’est nouveau pour elle. Mais elle s’est brisée, lancée à pleine vitesse l’impact a été trop fort. « Merci, c’est vraiment … important qu’on me dise ça. » Elle prend à cœur ses encouragements, elle ose comprendre qu’il éprouve une certaine fierté dans la réussite de son élève. Ça change, elle n’a pas connu ça Bebe. Il se dresse comme une espèce de figure paternel qu’elle n’a pas eu, et c’est peut-être ce qu’elle apprécie tant chez ce professeur. La patience dont il fait preuve, l’attention qu’il lui porte. Et sans qu’elle s’en rende compte, elle se convainc déjà qu’elle ne doit pas le décevoir. Que la prochaine fois qu’elle le verra, elle aura un joli petit appartement et un boulot qui l’inspire, qui la fait se sentir bien. « J’ai eu un contact avec un scénariste, et j’ai été très bête j’ai repoussé sa proposition, je pensais avoir trouver un job ailleurs. J’aurais pensé ça, mais je crois que je vais le recontacter. » elle avoue, se trouvant des mois après si bête d’avoir refusé cette opportunité.

_________________
And I don’t wanna see what I’ve seen, to undo what has been done. Turn off all the lights let the morning come.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i'm getting there
i'm getting there
messages : 147 points : 52
pseudo : margaux (mags)
avatar : chris pratt
crédits : lolitaes
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 13:13
Merci, c’est vraiment … important qu’on me dise ça. tu lui souris, un peu, tu ne sais pas quoi ajouter de plus. tu crois réellement en tes mots, et t'espères qu'ils auront l'effet positif attendu. apparemment oui, elle semble reprendre confiance en elle. elle a raison, elle a réussi son année, quoi de mieux ? et je le redirai au besoin tu sais, t'as qu'à venir me demander. tu lui précises avec un beau sourire. tu restes en suspend, tu ne réfléchis pas plus que ça, même si vous parlez de son avenir. tu ne sais pas dans quoi elle veut s'engager mais elle t'explique sagement et ça te fait du bien de l'entendre.J’ai eu un contact avec un scénariste, et j’ai été très bête j’ai repoussé sa proposition, je pensais avoir trouver un job ailleurs. J’aurais pensé ça, mais je crois que je vais le recontacter. tu la regardes, tu secoues un peu la tête. elle n'aurait pas dû repousser si c'était ce qui lui plaisait mais peut-être qu'à ce moment elle ne le savait pas encore. bonne idée, recontacte-le. s'il te voulait une fois, il peut encore te couloir une seconde fois, tente. tu lui expliques avec un beau sourire. il n'y a pas de raison, d'autant que c'est la fin de l'année, elle a toutes ces chances même si la compétition risque d'être un peu plus ardue actuellement. bien plus de jeunes sont sur le marché du travail où vont y être. mais t'imagines que ça, elle est au courant. tu ne lui diras donc pas, pas besoin de rajouter une pression supplémentaire sur ses épaules. et puis tu sais, vaut mieux que tu prennes ton temps pour trouver quelque chose qui te plaît, que foncer vers quelque chose qui ne te plaît pas.
Revenir en haut Aller en bas
 
advice (beiel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROOKLYN ON THE ROCKS ::  :: get to the right-
Sauter vers: